Auto

Le contrôle technique européen : la lutte se poursuit

contrôle technique européen

Si la première victoire a été remportée en décembre, la bataille pour le retrait du projet de contrôle technique moto n’est pas encore finie.

Une torsion entre les défendeurs et les opposants

L’Union européenne a été finalement convaincue des arguments avancés par les « anti-contrôles » sur l’inutilité de cette mesure. Statistiquement, seuls les 0,7 % des accidents de deux-roues motorisés sont causés par une défaillance technique. Cet argument a également été appuyé par les parlementaires français, comme quoi un contrôle technique onéreux ne constitue pas la meilleure solution pour remédier à ce type de problème, le propriétaire d’un deux-roues pouvant s’en apercevoir facilement.

Ce qui n’est pas de l’avis de la Commission Européenne, la défenderesse du projet. Elle soutient l’instauration de la mise en place des règles d’inspections des véhicules et veut rendre obligatoire le contrôle technique aux deux-roues motorisés du fait que les statistiques des accidents de la route sont liées au mauvais contrôle technique.

Des réponses encourageantes pour les opposants

Les instances principales qui sont contre le projet, à savoir, le Codever, Collectif de Défense des loisirs verts, la Fédération Française de Motocyclisme ainsi que la FFMC ou Fédération Française des Motards en Colère, ont envoyé un courrier encourageant auprès des députés européens français. Les amendements qui visent à exclure les véhicules à deux-roues du contrôle technique seront visibles sur le site du Parlement Européen pour élargir le cercle des opposants.

Ainsi, on peut espérer du soutien des députés européens Dominique Riquet, Michel Dantin, Dominique Vlasto, Jean-Pierre Audy, Alain Cadec, Brice Hortefeux ou encore Christine de Veyrac. Mais les débats semblent très serrés si l’on tient compte des pays comme l’Angleterre ou l’Allemagne qui ont, depuis longtemps, mis en place le contrôle technique moto.

Le premier vote se tiendra à Bruxelles fin mai et interviendra au sein du comité des Transports du Parlement Européen. Ensuite, au début juillet, le vote en séance plénière se tiendra à Strasbourg.

L’avis d’Assurland : le contrôle technique est un moyen permettant le renforcement de la sécurité des motards.

Cette obligation pourra réduire les risques d’accidents et apportera aux assurances un point de vigilance supplémentaire lors de la souscription d’une assurance moto.

Comparez les assurances auto en ligne sur le site engagé CompareDabord !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *