Assurance

Le b.a.-ba de l’assurance protection juridique

Quelle protection juridique

Le champ d’intervention de l’assurance protection juridique

L’assurance protection juridique intervient lorsque l’assuré souhaite attaquer un tiers en justice, ou est lui-même poursuivi.

Dans le premier cas, il s’agit souvent d’une demande de réparation d’un dommage que l’assuré estime avoir subi par la faute d’un tiers. Dans le second cas, c’est l’assuré qui se retrouve dans une situation de défense face à l’attaque d’une autre personne. L’assureur propose alors une assistance juridique permettant à l’assuré d’accéder à des conseils juridiques offerts par des professionnels.

Les coûts et limites de la protection juridique

Les coûts d’une telle garantie dépendent essentiellement des couvertures offertes par l’assureur et des conditions de jouissance. En règle générale, c’est l’assureur qui prend en charge les frais de procédure, d’expertise ainsi que les honoraires de l’avocat.

L’assuré reste néanmoins libre de choisir l’avocat qui le convient. Des plafonds de couvertures et différentes exclusions peuvent néanmoins être prévus.

Les conditions de souscription

L’assurance protection juridique peut être signée de façon indépendante ou intégrée dans un contrat d’assurance de base comme l’assurance voiture ou l’assurance logement. Dans ce cas, l’assuré n’aura pas besoin de souscrire une nouvelle assurance, ni de payer une cotisation supplémentaire.

Par ailleurs, si votre garantie protection juridique est comprise dans votre contrat d’assurance auto, celle-ci sera limitée aux litiges liés au véhicule assuré. Plus réduit que le contrat de protection juridique autonome, son coût reste toutefois moins élevé.

A lire également, nos articles sur les différents assurances pour bien choisir son contrat avec les meilleurs garanties !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *