Coronavirus : quel impact sur l’assurance emprunteur ?

Assurance emprunteur coronavirus

La crise sanitaire que nous traversons actuellement a des impacts significatifs sur les assurances emprunteur. Alors que les banques sont de plus en plus exigeantes, faisons le point sur les garanties obligatoires et les garanties optionnelles dans le cadre d’une souscription d’assurance emprunteur.

Les garanties obligatoires d’une assurance emprunteur

Les banques sont tout à fait en droit d’imposer aux emprunteurs de souscrire une assurance de prêt immobilier. Et la plupart le font ! Des garanties minimales sont alors fixées, au nombre de quatre :

  • La garantie décès
  • La garantie ITT / ITP : incapacité temporaire de travail totale ou partielle
  • La garantie PTIA : perte totale et irréversible d’autonomie
  • La garantie IPT / IPP : invalidité permanente totale ou partielle

Quant aux garanties optionnelles, la crise du coronavirus n’y change rien : elles restent optionnelles ! Le contexte économique actuel pousse les banques à inciter les emprunteurs à souscrire davantage de garanties, telles que la garantie perte d’emploi. Mais attention : rien ne vous oblige à souscrire ces garanties facultatives.

Coronavirus : exclusion ou garantie ?

Les conséquences du coronavirus sont prises en charge au même titre que n’importe quelle autre maladie. En cas d’ITT, par exemple, vous pouvez bénéficier d’une exonération de paiement des primes d’assurance et des échéances de prêt en respectant les conditions établies dans votre contrat.

En parallèle, les décès liés au coronavirus sont eux aussi pris en charge par l’assurance emprunteur, comme toute autre pathologie. Attention toutefois, car certaines compagnies d’assurance excluent les conséquences d’une pandémie. Pensez à vérifier les clauses d’exclusion de votre contrat avec votre assureur pour éviter les mauvaises surprises.

Certaines conséquences liées au coronavirus sont toutefois exclues de la plupart des contrats d’assurance emprunteur :

  • Le chômage partiel dû à la crise sanitaire : non couvert par la garantie perte d’emploi
  • L’arrêt de travail pour garde d’enfant : non pris en charge par la garantie ITT

Déclarer le coronavirus dans son questionnaire médical

Vous avez été touché par le coronavirus et êtes sur le point de souscrire une nouvelle assurance emprunteur ? Votre assureur peut vous obliger à déclarer cette pathologie au moment de la souscription. Certains assureurs considèrent en effet le Covid-19 comme étant un risque aggravé, pouvant les amener à appliquer des surprimes ou à carrément exclure ce risque des garanties.

Lorsque vous déclarez le coronavirus sur le questionnaire médical, le médecin conseil de la compagnie d’assurance peut vous interroger sur la façon dont la maladie s’est manifestée. Si vos symptômes n’ont duré que quelques semaines et qu’ils n’ont provoqué aucune complication, aucune surprime ne devrait logiquement vous êtes appliquée. Par contre, si vous avez dû être hospitalisé et que vous avez été victime de complications sévères, un bilan pulmonaire pourrait vous être prescrit. En fonction des résultats, une surprime, une exclusion de garantie ou une période de carence pourraient vous être proposées.

Assurance emprunteur : le choix vous appartient !

Vous n’êtes pas satisfait de la manière dont votre assureur gère la crise sanitaire actuelle ? Vous devez payer chaque mois des surprimes ou bien le coronavirus est exclu de vos garanties ? Votre assureur vous impose des garanties facultatives coûteuses ? Pas de panique : vous pouvez changer d’assurance emprunteur.

La délégation d’assurance vous permet en effet de refuser l’offre d’assurance de groupe de votre banque. Vous pouvez ainsi assurer votre crédit immobilier auprès d’une compagnie d’assurance indépendante. Bonne nouvelle : ces dernières appliquent généralement des tarifs plus intéressants que les assurances de groupe ! Choisir une assurance emprunteur pour les seniors, comment ça marche ?

Attention toutefois, car les garanties initialement souscrites – même facultatives – devront être à nouveau souscrites dans la nouvelle assurance. Les banques sont en effet en droit de n’accepter que les assurances proposant un niveau de couverture similaire ou supérieur.

Pour choisir votre nouvelle assurance en cette période compliquée, pensez à comparer les assurances emprunteur !

A lire également, « Coronavirus : Faites réévaluer votre assurance auto« .

Publicité