Droit et avis des consommateurs

Mobile : la fin des frais d’itinérance en Europe

frais mobile europe

Que sont les frais d’itinérance et comment sont-ils appliqués à l’heure actuelle ?

Les frais d’itinérance, autrement appelés « roaming », correspondent au surcoût facturé par votre opérateur mobile lorsque vous souhaitez appeler, vous faire appeler, envoyer / recevoir des sms,  ou accéder à internet sur un réseau téléphonique étranger.

Certains abus dans les frais occasionnés par l’itinérance ainsi que l’évolution des réseaux opérateurs ont poussé l’Union Européenne  à prendre des mesures pour abaisser ces tarifs au niveau européen depuis 2007. L’objectif en 2015 est d’harmoniser les offres opérateurs jusqu’à les faire totalement disparaître.

En France la plupart des opérateurs ont anticipé ce changement en proposant des forfaits mobiles sans frais d’itinérance dans les pays de l’Union Européenne. La loi est votée par les eurodéputés nouvellement élus, les fortunes autrefois facturées lorsque nous nous déplaçons en Europe en oubliant de paramétrer l’itinérance seront de l’histoire ancienne.

Concrètement combien sera-t-on facturé au sein de l’Union Européenne depuis fin 2015 ?

Appels sortants vers des numéros de l’UE et l’EEE (par min.)Même prix qu’un appel local
Appels entrants venant de n’importe quel numéro étrangerGratuit
Appels entrants redirigés vers la boite vocaleGratuit
SMS Sortant vers n’importe quel numéro de l’UE et l’EEEmême prix qu’un SMS local
SMS entrantsGratuit
Données internetmême prix qu’en local

Qu’en est-il de la « neutralité du net » ?

Outre la réglementation et la gratuité de l’itinérance, les députés européens se sont prononcé pour la neutralité du net. Ainsi le texte indique que « le trafic internet doit être traité de manière équitable, sans discrimination, restriction ou interférence, indépendamment de l’expéditeur, du destinataire, du contenu, de la technologie, du service ou des applications ».
L’idée : empêcher certains fournisseurs d’accès de limiter l’accès à d’autres services du net (par exemple Skype) pour des raisons de concurrence, sauf « cas exceptionnels ». Un contenu encore assez flou mais qui devrait s’affiner une fois la règle définitivement adoptée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *